Lexique

Abergement :

Ouvrage en zinc, plomb ou tuiles maçonnées destiné à rendre étanche un point particulier d'une toiture (ex. sortie de cheminée).

Arbalétrier :

Pièce de charpente rampante qui donne la pente à la toiture.

Arêtier :

Pièce de bois formant l'arête saillante d'un toit, élément de la couverture couvrant un angle saillant.

Bardage :

Revêtement de mur extérieur. Il est généralement en bois mais on le trouve aussi en PVC ou en tôles métalliques. Il a un double rôle, à la fois décoratif mais aussi de protection et d'isolant.

Chevêtre :

Vide formé par un ensemble de poutres et solives pour laisser le passage à un ouvrage (escalier, conduit de fumée).

Chevron :

Pièce de bois de section moyenne (en mm de 50x60 à 120x120) posée sur les pannes et destinée à recevoir les liteaux.

Connecteur :

Pièce en acier galvanisé destinée à être enfoncée à la presse pour relier deux pièces de bois.

Contrefiche :

Pièce de bois posée inclinée (45°) destinée à renforcer une pièce en place.

Contre-plaqué de bois :

Panneau de bois reconstitué obtenu par collage de fines couches de bois dont les fils sont croisés.

Contreventement :

Système d'étaiement destiné à consolider un élément de construction contre le renversement.

Croupe :

Partie d'une toiture limitée par deux arêtiers.

DTU :

Documents Techniques Unifiés, textes normatifs applicables à la construction.

Echantignole :

Coin de bois fixé sur l'arbalétrier servant à maintenir les pannes.

Entrait :

Pièce de bois horizontale qui réunit les deux extrémités basses des arbalétriers et qui reçoit en son centre le poinçon.

Faîtage :

Ouvrage qui termine le faît du toit et assure l'étanchéité entre deux pans de toiture.

Ferme :

Assemblage de pièce de bois triangulée formant la structure du toit.

Fermette :

Ferme constituée de pièce de bois de faible section.

Liteau :

Pièce de bois de petite section (en mm jusqu'à 40x40) servant à supporter les tuiles.

Mortaise :

Trou destiné à recevoir le tenon.

Noue :

Arête rentrante formée par la rencontre des versants de deux toits.

OSB :

Panneaux de 10 à 25 mm d'épaisseur, composés de copeaux de bois orientés dans des directions spécifiques, et collés ensemble par une résine.

Ossature bois :

Technique de construction de murs reposant sur l’assemblage de pièce de bois formant un cadre, et la fixation d’un panneau de contreventement assurant la rigidité de l’ensemble (panneau OSB bien souvent).

Panne :

Pièce de bois de section importante (en mm de 70x220 à 300x300) posée sur les arbalétriers ou pignons de mur et portant les chevrons.

Poinçon :

Pièce verticale d'une ferme qui relie les arbalétriers à l'entrait.

Portée :

Distance qui sépare deux points d'appui.

Rampant :

Longueur d'un pan de toiture.

Règles de l'Art :

Règles techniques, économiques, esthétiques, administratives, juridiques et expérience professionnelle, savoir-faire qui régissent la construction.

Rive :

Limite d'un versant de toit couvrant les rampants d'un pignon.

Sablière :

Pièce de bois posée horizontalement sur l'épaisseur d'un mur.

Solin :

Elément d'étanchéité entre un mur et une toiture.

Tenon :

Partie saillante taillée dans une pièce de bois destinée à rentrer dans la mortaise.

Tranchis biais :

Découpe d'une tuile imposé par une raccord d'éléments de toiture (noue).

Tuile de courant :

Tuile ronde qui reçoit le fil de l'eau.

Tuile de couvert :

Tuile ronde qui rabat l'eau vers la tuile de courant.